Souvenirs de Poilus

La statue des poilus et de Clemenceau

Clemenceau était hostile à une représentation allégorique. Il ne voulait pas non plus d’une statue de lui dans une pose avantageuse. Il accepta l’idée d’un mémorial aux Poilus et plus particulièrement à ceux de Vendée.

Le monument est constitué de deux blocs taillés dans la masse. Il représente Clemenceau, vêtu de son manteau et de son chapeau mou de campagne, campé sur un promontoire, le regard tourné vers l’ennemi.

Au sommet se tient Georges Clemenceau, entouré par des soldats : un caporal un peu au-dessus et cinq hommes de troupe plus bas. Les soldats portent tout leur équipement, du fusil au barda en passant par les cartouchières.

Le témoignage des poilus vendéens

« Chère petite femme chérie,
Je t’envoie cette petite carte pour te faire savoir de mes nouvelles qui sont assez bonnes pour le moment et pour t’envoyer mes vœux de bonne année car j’espère que le prochain que nous le passerons ensemble car il faut espérer que nous ne serons pas toujours séparés l’un de l’autre car voilà le quatrième que je passe dans les tranchées et je t’assure que j’en suis bien fatigué ».

Louis CHAUVEAU (Sainte-Hermine)

« On nous annonce que le front allemand est coupé en deux et que nous allons les repousser définitivement. Nous avons creusé une tranchée pour nous protéger, il a plu toute la nuit ».

Hilaire DREILLARD (La Réorthe), 26 août 1914